champion


champion

champion, ionne [ ʃɑ̃pjɔ̃, jɔn ] n.
• 1080 campium; bas lat. °campio, ou germ. °kampjo; de campus « champ de bataille »; germ. kamp
1 N. m. Celui qui combattait en champ clos pour soutenir une cause. Choisir un champion. Champions lançant les premiers défis dans un tournoi. tenant. Vx Rivaux qui se battent, s'opposent. combattant, concurrent.
2(1522) Défenseur attitré d'une cause. « l'avocat ou plutôt le champion, le chevalier intrépide [...] d'une cause » (Sainte-Beuve). Elle s'est faite la championne du vote des femmes.
3(1855) Athlète qui remporte une épreuve sportive particulière (championnat). Champion du monde en titre. Championne d'Europe du cent mètres dos (natation).Athlète de grande valeur. Collectionner les photos des grands champions.
4 Fig. et fam. Personne remarquable. as. Adj. Il est champion, c'est champion ! extraordinaire. 2. super.

champion, championne nom (germanique kampjo, combattant, par l'intermédiaire du latin médiéval campio, du latin classique campus) Athlète ou équipe qui remporte la première place dans une compétition sportive. Personne qui excelle dans un sport ; sportif de haut niveau. Personne qui soutient ou incarne parfaitement une conviction, une cause, une attitude : Champion des idées nouvelles. Familier. Personne, groupe ou chose qui occupe le premier rang dans un domaine quelconque : Un champion de la gaffe.champion, championne (difficultés) nom (germanique kampjo, combattant, par l'intermédiaire du latin médiéval campio, du latin classique campus) Orthographe Avec deux n au féminin : championne. Genre Le féminin est courant pour désigner une sportive : la championne de France de judo. En revanche, l'usage est hésitant quant au genre dans le sens de « ardent défenseur » : elle est le champion (ou, moins courant, la championne) de cette cause. Registre L'emploi adjectif (pour le bricolage, il est champion) est familier. ● champion, championne (synonymes) nom (germanique kampjo, combattant, par l'intermédiaire du latin médiéval campio, du latin classique campus) Athlète ou équipe qui remporte la première place dans une...
Synonymes :
Personne qui soutient ou incarne parfaitement une conviction, une cause...
Synonymes :
- apôtre
- défenseur
Familier. Personne, groupe ou chose qui occupe le premier rang dans...
Synonymes :
- as
champion, championne adjectif Familier. Être champion, être de premier ordre, imbattable, remarquable. ● champion, championne (expressions) adjectif Familier. Être champion, être de premier ordre, imbattable, remarquable.

champion, onne
n.
d1./d Défenseur d'une cause. Se poser en champion des droits de l'Homme.
d2./d Vainqueur d'une compétition sportive. Champion du monde de boxe.
En appos. L'équipe de football championne d'Afrique.
Par ext. Sportif de grande valeur.
d3./d Fig., Fam. Personne exceptionnelle.

⇒CHAMPION, ONNE, subst.
A.— Subst. masc., HIST. Celui qui combattait en champ clos pour défendre la cause d'une autre personne ou la sienne propre. Un brave, un vaillant champion; il s'offrit à cette dame pour être son champion. Ces champions sont des braves, dont le métier est de se battre pour le compte d'autrui, en combat judiciaire, à l'épée ou au bâton (FARAL, La Vie quotidienne au temps de st Louis, 1942, p. 77).
P. ext. Combattant de grand mérite. Fam. Tout combattant opposé à un autre. Un grand vieillard (...) qui avait dû, au temps des guerres de Vendée, être un rude champion, un redoutable adversaire des Bleus (PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 403).
Expr. proverbiale, fam., iron. C'est un vaillant champion. Un homme peu courageux (cf. Ac. 1798-1878).
Au fig. Celui qui se consacre à la défense d'une cause ou d'une personne, se fait l'incarnation des aspirations, des idées d'un groupe. Louis IX champion infatigable de la justice, de l'opprimé, du faible; personnification sublime de la chevalerie chrétienne dans toute sa pureté (MONTALEMBERT, Hist. de ste Élisabeth de Hongrie, 1836, p. LXXX; cf. audacieux ex. 3) :
1. Quelque chose de pharamineusement paradoxal et d'éminemment drolatique, c'est de voir ce porcin, ce pignouf, ce muflard, cet ouvreur de portières, aussi bien au physique qu'au moral, se faire le champion de l'art spiritualiste, le chevalier de l'idéal, le lord protecteur des aspirations bleu de ciel, ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1885, p. 411.
2. Bientôt, il put se mouvoir facilement dans ce monde assez compliqué. Il y devint même une force morale : le champion des femmes auxquelles on manque d'égards, et la bête noire de quelques-uns de ces petits messieurs qu'on voit trop à la suite de certaines beautés.
LARBAUD, Fermina Marquez, 1911, p. 37.
SYNT. Champion de la démocratie, des droits de l'homme, de l'Église, d'une idée, de l'ordre établi, de la royauté; se faire ouvertement le champion de...
B.— Subst. masc. ou fém.
1. SP. Athlète ou équipe qui a remporté la première place dans un concours, une épreuve sportive ou un match organisé pour l'obtention de ce titre. Elle était championne internationale de golf (S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 152). P. ext. Athlète de premier ordre représentant son pays (cf. athlète ex. 3) :
3. Je n'ai qu'un tout petit rôle vous savez. Je suis champion du monde de boxe et le jeune premier qui n'est autre que Valmègue me met nokaoute au troisième round et devient à son tour champion du monde.
QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, p. 173.
SYNT. Un très grand champion; un champion olympique; champion de France, du monde; champion de boxe, de ski; des titres de champion.
JEUX. Champion de bridge, d'échecs.
2. Fam. Personne qui excelle dans une activité, un domaine quelconque. La mère Bertine, championne du battoir et du pilon à beurre (H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 43; cf. aussi athlète ex. 5).
Emploi adj., fam. ou pop. De premier ordre, excellent. Cette fille est championne!; pour faire des gaffes, il est champion.
Adj. inv. [En parlant de pers., d'actes] Digne d'admiration. C'est champion, c'est un coup champion (ROB. Suppl. 1970). Alors on voyage aussi? Champion, hein, l'Acropole? (Daninos ds COLIN 1971) :
4. Il [Sandre] me disait : « Le liège, c'est vivant, c'est classique, c'est champion, c'est la vie éternelle... »
L. DE VILMORIN, Migraine, 1959, p. 17.
Rem. Le fém. est inus. sauf en des emplois fam. au sens A. En revanche, il est empl. dans le vocab. des sp. au XXe s. sans nuance péjorative.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. Champion 1. ca 1100 campiun « celui qui combat en champ clos pour soutenir une cause » (Roland, éd. J. Bédier, 2244); 1130-60 champïon (Couronnement de Louis, éd. E. Langlois, 501 ds T.-L.) — av. 1507 (MOLINET, Chron., éd. G. Doutrepont et O. Jodogne, t. II, p. 313 [année 1492]), devenu ensuite terme hist.; 1704 [en Angleterre] champion du roi (Trév.); 2. p. ext. 1552 « combattant quelconque (pour une cause) » (EST.); 1668 « homme qui combat » (LA FONTAINE, Fables, I, 13 ds LITTRÉ); n'est plus empl. dans la lang. class. que dans le style burlesque (BRUNOT t. 4, p. 329); 3. 1560 fig. « celui qui défend une pers., une cause » (E. PASQUIER, Recherches de la France, 799 ds IGLF); 4. 1877, 14 juill., sports, v. championnat. II. Championne 1. 1558 « femme qui soutient un combat contre qqn » (DES PÉRIERS, Nouvelles récréations, 63, éd. L. Lacour, p. 227); 1663 (MOLIÈRE, L'Étourdi, V, 9), rare; 2. 1803 « femme hardie » (BOISTE); 3. 1922 championne à la course (COLETTE, La Maison de Claudine, p. 50). I du germ. kampjo « combattant dans un duel judiciaire » (J. Brüch ds Z. rom. Philol., t. 38, 1914-17, pp. 697-698 et t. 40, 1920, pp. 691-695; REW3, n° 4671; FEW t. 16, p. 299b; BL.-W.5; DAUZAT 1973; v. aussi DIEZ5, p. 83) par l'intermédiaire du lat. médiév. campio « id. » attesté en 643 ds Mittellat. W. s.v., 132, 30 sous la forme camfio, var. campio, v. aussi NIERM.; le germ. kampjo (que l'on peut déduire de l'a. h. all. chempf(j)o, m. h. all. kempfe « combattant dans un combat singulier », ags. cempa, a. nord. kappi « combattant », KLUGE20, s.v. Kämpfe) est dér. du germ. kamp « lieu du combat », lui-même empr. par les mercenaires germ. au lat. class. campus (champ1) « lieu du combat », p. méton. « combat » qui au VIe s. prit le sens de « champ clos du duel judiciaire », NIERM. et de « duel judiciaire », ibid. L'hyp. d'une orig. frq. du fr. (EWFS2; GAM. Rom.2 t. 1, p. 278) semble à écarter étant donnée l'apparition relativement tardive du mot dans le domaine franc (IXe s., v. Brüch, loc. cit., t. 40, p. 694 et Mittellat. W.). Le syntagme fr. champion du roi est le calque de l'angl. champion of the king 1672 ds NED; un empr. sém. à l'angl. pour 4 (MACK. t. 1, p. 165; Barbier ds Mod. Lang. R., t. 16, 1921, p. 93) est improbable, ce sens attesté dans toutes les lang. européennes, étant facilement dér. des sens précédents. II fém. de I. Fréq. abs. littér. :376. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 443, b) 396; XXe s. : a) 424, b) 753. Bbg. BECKER (K.). Sportanglizismen im modernen Französisch. Meisenheim, 1970, p. 24, 25, 94, 333. — BRÜCH 1913, p. 39. — GOUG. Mots t. 1, 1962, p. 62.

champion, championne [ʃɑ̃pjɔ̃; ʃɑ̃pjɔn] n.
ÉTYM. 1080, campiun; championne, au XVIe; issu, par l'interm. du lat. médiéval campio, du germanique kampjo, de kamp « lieu du combat », empr. au lat. class. campus au sens de « champ de bataille » (→ 1. Champ; camp).
———
I
1 N. m. Anciennt. Celui qui combattait en champ clos pour soutenir sa cause ou celle d'autrui. || Choisir, fournir un champion pour un combat singulier. || Champions lançant les premiers défis dans un tournoi. Tenant.
Par ext. Vx et fam. Au plur. Rivaux qui se battent. Combattant.
1 Tandis que coups de poing trottaient,
Et que nos champions songeaient à se défendre (…)
La Fontaine, Fables, I, 13.
2 N. Mod. Concurrent, concurrente, dans une lutte sportive. Concurrent.
2 (…) ils entrent dans l'arène, les pelotaris, les six champions parmi lesquels il en est un en soutane, le vicaire de la paroisse.
Loti, Ramuntcho, I, IV, p. 55.
3 (1855, in Petiot). Athlète, sportif, sportive qui remporte une épreuve sportive particulière (championnat). || Il est champion du monde en titre. || Champion olympique. || Le champion du monde des mi-lourds (boxe). || Le champion a défendu, sauvé, perdu son titre. Tenant (du titre); challengeur (anglic.). || La championne d'Europe du cent mètres brasse.(1906, in Petiot). Appos. || L'équipe champion (du monde, d'Europe); l'équipe championne (plus cour.).
Athlète (homme ou femme) ou équipe titulaire du titre de champion. || L'ancienne championne du cent mètres nage libre dames.
Athlète de grande valeur (indépendamment des compétitions, des victoires et des records). || Tous les champions du ski sont réunis pour cette épreuve. || Collectionner les photos des champions. || Ce n'est pas un champion, mais il nage bien. || Les champions de tennis.
Par analogie :
3 Il se mit en tête d'être champion de triage de laines et le fut en quinze jours.
A. Maurois, Bernard Quesnay, XXXIV, p. 234.
4 Fam. Personne, groupe remarquable dans un domaine. As. || C'est une championne dans son genre. || C'est le champion de la gaffe.(Choses). || Ce film est champion au box-office.
En interj. || Champion ! : Bravo !
Adj. invar. (personnes et actes). || Pour ce qui est de taper les copains, il est champion ! (on dit aussi : c'est un champion). || Elle est champion, cette fille-là !C'est champion, c'est un coup champion.Ellipt. || Ce morceau, mon vieux, champion !, c'est remarquable.
3.1 (…) qui donc était président de la République ? Deschanel, mais non : c'était sous Millerand, Deschanel déjà depuis deux ans (…) et c'est d'ailleurs cette année-là qu'il meurt, le mois, ça je ne sais pas.
Fait rien. C'est déjà champion. Si on songe à ce que tout le monde sait de l'année vingt-deux !
Aragon, Blanche…, I, II, p. 33.
———
II (1552). Fig. (de I., 1.) et littér. Défenseur. || Un champion de la foi. || Se faire le champion d'une juste cause.
4 (…) un orateur des plus distingués, l'avocat ou plutôt le champion, le chevalier intrépide et brillant d'une cause.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 5 nov. 1849. → Avocat, cit. 16.
5 Elle avait (la France) d'abord, malgré tout, la sympathie des peuples : elle s'était, en 1789, faite le champion de la liberté : elle avait, en abattant les tyrans, brisé les fers des esclaves.
Louis Madelin, Talleyrand, IV, XXVIII, p. 298.
DÉR. et COMP. Championnat. Super-champion.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Champion — Champion …   Deutsch Wörterbuch

  • Champion — bezeichnet den Sieger eines Kampfes oder Wettkampfes, siehe Champion (Kämpfer) eine deutsche Automarke, siehe Champion (Automarke) eine deutsche Motorradmarke der 1930er Jahre, siehe Champion (Motorrad) eine französische Supermarktkette der… …   Deutsch Wikipedia

  • Champion Ch-2 — Champion Bild nicht vorhanden Ch 2 Hersteller: Hermann Holbein Fahrzeugbau Produktionszeitraum: 1949–1950 Klasse: Kleinstwagen …   Deutsch Wikipedia

  • Champion Ch-1 — Champion Bild nicht vorhanden Ch 1 Hersteller: Hermann Holbein Fahrzeugbau Produktionszeitraum: 1949 Klasse: Kleinstwagen …   Deutsch Wikipedia

  • CHAMPION —    Champion, Gene Autry’s sorrel colored horse, was the only cowboy star’s horse to have his own television series after his movie days were over: The Adventures of Champion (CBS: 1955–1956). Melody Trail (1935) was Champion’s first film, but… …   Westerns in Cinema

  • Champion — Cham pi*on (ch[a^]m p[i^]*[u^]n), n. [F. champion, fr. LL.campio, of German origin; cf. OHG. chempho, chemphio, fighter, champf, G. kampf, contest; perh. influenced by L. campus field, taken in the sense of field of battle. ] 1. One who engages… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • champion — CHAMPION. s. m. Celui qui combattoit en champ clos pour sa querelle, ou pour la querelle d autrui. Brave, vaillant champion. Ceux qui ne pouvoient pas combattre de leurs personnes, comme les vieillards, les estropiés, les Ecclésiastiques, les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Champion — Sm Meister einer Sportart erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus ne. champion, eigentlich (Einzel )Kämpfer , aus afrz. champion. Dieses zu l. campus in der Bedeutung Kampfplatz .    Ebenso nndl. kampioen, nfrz. champion, nschw. champion,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Champion EP — EP by Brother Ali Released May 11, 2004 …   Wikipedia

  • Champion — Nom très fréquent dans toute la France. On le trouve notamment dans la Sarthe et la Drôme. Le mot champion désignait au Moyen Âge celui qui combattait en champ clos, notamment dans les duels judiciaires (signalons que le sens actuel de champion… …   Noms de famille